Confiance réciproque entre l’entreprise et le commissaire aux comptes

Confiance réciproque entre l’entreprise et le commissaire aux comptesCertains dirigeants pensent qu’il n’est pas utile d’informer leur commissaire aux comptes lorsque surviennent des événements importants touchant l’entreprise. Pourtant, c’est grâce à une relation de confiance réciproque que certains dangers peuvent être évités.

Il existe encore des chefs d’entreprise qui considèrent le commissaire aux comptes comme un contrôleur, sans être conscients qu’il est là pour leur apporter une aide précieuse en cas de difficulté.

Communiquer pour prévenir les risques

Sous peine de disparaître, une entreprise est obligée d’évoluer, de s’adapter à son environnement et à son marché. Elle traverse des moments favorables et d’autres plus difficiles, comme la perte d’une partie ou de la totalité de l’outil d’exploitation, le départ ou le décès d’un associé ou encore des difficultés de trésorerie.

Les dirigeants prennent par ailleurs des décisions qui peuvent transformer son avenir : changement de dirigeant, achat d’une filiale, cession de certaines activités, déménagement…

Toutes ces informations sont à communiquer au commissaire aux comptes sans tarder. A la lumière de ces renseignements, il examinera la situation de manière objective et alertera le dirigeant s’il décèle des éléments risquant de mettre l’entreprise en péril. Mais surtout il l’incitera à réagir, à s’interroger pour appliquer les bonnes solutions avant d’atteindre le point de non-retour.

Pour un commissaire aux comptes de confiance, contactez-nous


Tisser une relation de partenariat

Pendant les six ans de son mandat, le commissaire aux comptes côtoie régulièrement son client, apprend à connaître l’entreprise, ses problématiques et sa stratégie. C’est un interlocuteur privilégié, dont le souci est de mettre en place une coopération qui repose sur des bases sincères, de part et d’autre et sur le secret professionnel auquel il est tenu.

Il est donc essentiel que le dirigeant le mette au courant d’une difficulté dès qu’elle se présente. Ne rien dire peut, d’une part, aggraver la situation et d’autre part faire naître une suspicion inutile entre le commissaire aux comptes et son client.

La relation entre eux est un partenariat gagnant-gagnant. Le dirigeant fournit tous les éléments qui facilitent la mission du commissaire aux comptes, et celui-ci, en certifiant ses comptes, lui apporte un gage crédibilité en interne comme en externe.

Contactez nous au 06 69 05 77 76, par email à hv@fidecoouest.fr, pour tous renseignements ou via le formulaire de contact

By |2020-04-22T09:05:21+00:00mardi 31 octobre 2017|Categories: Actualités|Tags: , , |0 Comments